Mondial 3×3 : Les Pionniers posent la première pierre

Le mois dernier, j’étais à Athènes pour couvrir le premier Mondial 3×3 de l’histoire de… bah du 3×3. Un nouveau format – et tout ce qui va avec (les 12 secondes d’attaque et la remise en jeu directe SOUS le panier, du génie) – que la FIBA souhaite introduire aux Jeux Olympiques. Enfin bref… Donc pour une première, la FIBA a plutôt bien assuré le coup et ce fut un évènement très agréable. Bon, faut dire que le cadre était idéal : la Grèce – mon troisième pays soi dit en passant -, Athènes, un soleil de taré, un décorum (oui, oui décorum, n’en déplaise à C.) idyllique.

C’est au pied du Zappeion que 48 équipes – venues de partout, mais genre PARTOUT (France, Russie, Népal, Guam, USA, Mexique, Argentine, Vénézuela – se sont affrontées pendant 4 jours. 24 sélections masculines et 24 sélections féminines toutes parquées dans un hôtel 5 étoiles du plus grand luxe – avec piscine au dernier étage et buffet à volonté.

Si certaines nations – dont la France – sont clairement venues remporter une – ou plusieurs, comme la France – médaille, d’autres ont parfaitement intégré le célèbre adage « Le principal c’est de participer » et je ne pointerai personne du doigt hein.

La grosse surprise, ça a été la présence de Jorge Garbajosa en sélection espagnole.

Au final, la délégation française – plus communément appelée « Les Pionniers » – a remporté le tournoi mixte et échoué en finale face aux USA (pour les filles) et à la Serbie (pour les garçons). Un beau parcours pour « Les Pionniers » qui ont fait de la France la meilleure nation de 3×3 avec trois médailles à son compteur.

La sélection masculine : Karim Souchu (ou Chouchu pour les Grecs), JBAM (ou Michel Jean Baptiste Adolphe pour ceux qui ont le temps), Kevin Corre et Mérédis Houmounou.

La sélection féminine : Hélèna Ciak, Perrine Leleuch, Sylvie Gruszczynski (comme ça se prononce) et Laetitia Kamba.

La sélection mixte : Perrine Leleuch, Laetitia Kamba, Mérédis Houmounou et Kévin Corre.

 

MAIS SINON :

> Les joueuses du Népal présentes étaient les plus grandes joueuses de leur pays – en taille. Sachant que je suis bien plus grande que la plus grande d’entre elles (1m70).

> On a eu le droit à 4 jours de musique grecque locale pas très agréable du tout. Ah pardon, durant les qualifications et la finale du concours de dunk – soit 40 minutes en cumulées GRAND MAX – on a quand même eu le droit à du hip hop.

> Gossip : Skylar Diggins, joueuse de Team USA – une bombe – est le genre de meuf que « daterait » Lil Wayne selon notre enquête.

> Le petit méga plus, ça a été la projection du documentaire DOIN’IT IN THE PARKdont je vous parle ici. Encore plus bonne que la plus bonne de tes copines comme on dit là-bas !

Publicités